Notre rôle dans la société

Respecter les droits de la personne

Dans le cadre de nos activités commerciales, nous respectons les droits fondamentaux de nos employés, de nos partenaires d’affaires et de leurs travailleurs, ainsi que des collectivités où nous exerçons nos activités.

Comment cela se traduit-il pour JTI?

Les droits de la personne sont des normes universelles qui s’appliquent à tous, peu importe où ils se trouvent dans le monde, et qui englobent des sujets comme l’égalité des chances, les normes du travail, la liberté d’expression et le respect de la vie privée.

Nous fournissons à tous les employés des informations claires sur les droits de la personne et nous menons des évaluations sur les incidences afin de relever et d’atténuer les problèmes potentiels en la matière.

Nous collaborons avec des organisations internationales, des organisations non gouvernementales et des entreprises privées pour améliorer les situations où les droits de la personne risquent d’être menacés. Nous prenons des précautions spéciales pour réduire le risque d’avoir recours au travail des enfants et nous nous efforçons de l’éradiquer dans les communautés où il s’agit d’une pratique culturellement acceptée.

Comment cela se traduit-il pour moi en tant qu’employé?

Je m’attends à ce que JTI respecte mes droits fondamentaux. Si je crains que mes droits ou ceux de mes collègues soient potentiellement violés, je le signale.

Si je suis un supérieur hiérarchique, il est de mon devoir de veiller à ce que les droits des employés de mon équipe soient respectés. Je réponds à toute préoccupation dont un employé me fait part selon les lignes directrices destinées aux supérieurs hiérarchiques.

Comment cela se traduit-il pour nos partenaires d’affaires?

Tous les partenaires d’affaires sont tenus d’adopter et d’appliquer des normes en matière de pratiques et de conditions de travail conformes aux lois locales et aux conventions internationales.

Dans quelles situations cela pourrait-il s’appliquer?

Voici quelques exemples de situations possiblement préoccupantes :

  • Alors que je me trouvais sur une plantation de tabac, j’ai remarqué qu’un enfant portait une lourde charge de tabac.
  • Une ONG indépendante affirme que les ouvriers d’un cultivateur de tabac travaillent sans équipement de protection individuelle.
  • J’ai entendu dire qu’on a demandé à un collègue de travailler les fins de semaine sans le signaler aux RH.
  • Un collègue s’est vu refuser le droit d’adhérer à un syndicat par son supérieur hiérarchique.

Pour en savoir plus